Mus musculus albinos L.

Emb. Vertébrés

Cl. Mammifères, Onguiculés, Placentaires Rongeurs

F. Muridae

C'est un mutant totalement dépigmenté de la souris grise sauvage Mus musculus L.

.I. MORPHOLOGIE EXTERNE

Le corps de la souris est couvert de poils (caractère de Mammifères) blancs. Il comprend:

                - la tête

                - le tronc

                - la queue

                1°. La tête est séparée du tronc par un cou. Elle porte deux yeux, deux narines, une bouche en arrière du museau laissant voir deux paires d'incisives (caractéristiques des Rongeurs). Certains poils se sont différenciés en vibrisses (organes tactiles).

                2°. Le tronc porte:

- les membres antérieurs et postérieurs terminés chacun par cinq doigts griffus. Les pattes postérieures sont plus développées. Elles sont adaptées au saut.

- Sur la face ventrale, cinq paires de mamelons (caractère de Mammifères) disposés en deux groupes distincts: trois paires axillo-pectorales et deux paires inguinales. Le rat a six paires de mamelons.

- Les orifices, anal urinaire et génital s'ouvrent directement à l'extérieur, il n'y a pas de cloaque.

                - La femelle a trois orifices: l'orifice urinaire le plus antérieur est suivi par l'orifice génital   puis l'orifice anal situé à la base de la queue.

                - Le mâle a deux orifices seulement. Les orifices urinaire et génital sont confondus à         l'extrémité d'un pénis (organe copulateur) caché par le prépuce.

                3°. La queue est allongée et affilée à son extrémité. Elle est recouverte d'écailles disposées en anneaux entre lesquels s'insèrent les poils.

.II. TECHNIQUE DE DISSECTION

- Disposer la souris anesthésiée dos contre le liège. Etendre les membres et les épingler.

- Repérer l'orifice préputial du mâle ou l'orifice urinaire de la femelle.

- Inciser la peau suivant une ligne médio ventrale, à quelques millimètres de ces orifices et en direction du menton.

Faire deux incisions perpendiculaires à la précédente au niveau des membres antérieurs et postérieurs.

-          Rabattre les volets et épingler.

-          Cette incision découvre:

antérieurement les muscles masséters et les glandes salivaires, postérieurement les glandes préputiales (ou de Tyson) du mâle ou les glandes clitoridiennes de la femelle.

- Pratiquer une ouverture en triangle au niveau de la cage thoracique, faire attention pour ne pas léser les organes sous-jacents.

On découvre ainsi les poumons dissymétriques (un poumon droit à trois lobes et un poumon gauche avec deux lobes), le coeur a la pointe dirigée vers la gauche et le thymus blanchâtre qui cache les gros vaisseaux du coeur.

- Mettre à nu le coeur, enlever le péricarde.

- Pousser l'injection dans le ventricule gauche en direction de l'aorte.

- Mettre en évidence le système artériel qui apparaît teinté en jaune par le bichromate de plomb obtenu en précipitant le chromate de potassium par l'acétate de plomb.

.III. MORPHOLOGIE INTERNE

1°. L'appareil digestif

A la bouche fait suite l'oesophage qui traverse le diaphragme (membrane séparant la cage thoracique de la cavité abdominale), aboutit à l'estomac au niveau du cardia. L'intestin grêle très long comprend le duodénum et le jéjuno-iléon, décrit plusieurs circonvolutions. Il aboutit au gros intestin, plus court et formé par le caecum, le colon et le rectum. Ce dernier très court et rectiligne aboutit à l'anus.

Le foie très volumineux est plurilobé (4 à 5 lobes). Les canaux hépatiques et cystiques fusionnent en un canal cholédoque qui débouche dans le duodénum.

Le pancréas est diffus dans le mésentère.

La rate est un organe hématopoïétique n'a pas de rapport avec le tube digestif.

2°. L'appareil urinaire

Comprend deux reins (métanéphros) coiffés chacun d'une capsule surrénale. De chaque rein sort un uretère qui aboutit à la vessie urinaire d'où part un canal unique et médian l'urètre qui débouche à l'extérieur par l'orifice urinaire.

3°. L'appareil génital

a). La femelle: a deux ovaires petits au voisinage desquels s'ouvre le pavillon. Ce dernier se continue par un oviducte court puis par l'utérus long et richement vascularisé. Les deux utérus fusionnent formant le vagin qui s'ouvre à l'extérieur par l'orifice génital femelle.

b). Le mâle: a deux testicules ovoïdes suspendus à l'abdomen par deux ligaments suspenseurs entourés de masses graisseuses. Ils sont tantôt à l'extérieur dans des bourses ou scrotum, tantôt à l'intérieur dans l'abdomen. Le passage s'effectue par le trou inguinal. Au testicule fait suite l'épididyme puis le canal déférent. Les deux canaux débouchent dans l'urètre où s'ouvre une paire de vésicules séminales contournées. Au niveau de la vessie, l'urètre porte la prostate puis traverse le pénis à l'extrémité duquel s'ouvre l'orifice urogénital. A la base du pénis se trouvent les glandes de Tyson.

4°. L'appareil circulatoire

Le coeur, entouré de péricarde est situé entre les deux poumons et repose sur le diaphragme. Il comprend quatre cavités: deux oreillettes et deux ventricules. La séparation est parfaite entre le sang artériel et le sang veineux.

Du ventricule droit sort l'artère pulmonaire qui se divise en deux artères droite et gauche, allant aux deux poumons. Du ventricule gauche part la crosse aortique.

Description du système artériel

De la crosse aortique partent successivement:

- un tronc brachiocéphalique qui se divise immédiatement pour former

                - une artère sous-clavière droite,

                - une artère carotide droite

- une artère carotide gauche

- une artère sous-clavière gauche.

Chaque artère sous-clavière donne:

- une artère cutanée ( peau ),

- une artère brachiale qui donne naissance

- une artère humérale

- une artère radiale

- une artère cubitale.

La crosse aortique s'infléchit ensuite et devient l'aorte descendante thoracique. Celle-ci donne de petites artères intercostales irriguant les parois thoraciques.

Après la traversée du diaphragme, l'aorte descendante prend le nom d'aorte descendante abdominale. De celle-ci se détachent:

1. un tronc coeliaque qui se ramifie en :

                - artère gastrique

                - artère pancréatique

                - artère hépatique

                - artère splénique

2. une artère mésentérique antérieure, irrigue l'intestin grêle.

3. deux artères rénales, droite et gauche

4. deux artères génitales très fines

5. une artère mésentérique postérieure qui envoie deux branches: l'une pour le colon, l'autre pour le rectum

6. deux artères iliaques, irriguent les membres postérieurs, prennent le nom d'artères fémorales qui se bifurquent au niveau du genou en une artère tibiale et une artère péronière.

De chaque iliaque se détache une artère hypogastrique et une artère vésicale.

L'aorte abdominale se continue dans la queue par l'artère caudale qui prend naissance avant la bifurcation des iliaques.

Le sang qui a servi à l'irrigation du corps retourne au coeur par le système veineux.

L'oreillette droite reçoit le sang des veines caves supérieure et inférieure.

L'oreillette gauche reçoit le sang des quatre veines pulmonaires.