Gallus gallus

Emb. Vertébrés

CI. Oiseaux

S/Cl. Carinates

O. Galliformes

F. Phasianidae

Gallus gallus domesticus

Le corps est couvert de plumes. Les mâchoires, dépourvues de dents, sont enveloppées dans un bec. Les membres antérieurs sont transformés en ailes.

La peau des Oiseaux est dépourvue de glandes sudoripares et de glandes sébacées. Les Oiseaux possèdent deux glandes uropygiennes près du croupion, secrètent un sébum, dont l'odeur est fétide.

Les plumes poussent sous la peau des Oiseaux, comme les écailles sur celle des Reptiles et les poils sur la peau des Mammifères; un petit bourgeon se forme à partir de l'épiderme et donne naissance aux différentes parties de la plume qui ne contiennent aucune cellule vivante et qui sont constituées par de la kératine et des substances calcaires (phosphate et carbonate de calcium ).

Les différentes parties de la plume

- Les grandes plumes des ailes et de la queue, à hampe rigide, ce sont les pennes.

- Les plumes de couverture, sont des plumes plus petites que les pennes, à hampe flexible. Elles recouvrent tout le corps.

- Les petites plumes sont situées sous les précédentes à barbes souples, ce sont les plumules appelées aussi duvet

- Les filoplumes sont réduites à un rachis filiforme à allure de poil, sont étroitement liées aux plumes de contour.

Observation d'une penne

La plume comprend un axe subdivisé en deux parties

- une inférieure, la hampe creuse

- une supérieure, le rachis plein

La hampe est percée de deux orifices:

- l'ombilic inférieur correspondant à la papille où est implantée la plume.

- l'ombilic supérieur au sommet du tube.

Le rachis porte de part et d'autre des ramifications de premier ordre, les barbes donnant elles-mêmes naissance à des sub-divisions de second ordre, les barbules.

Les barbules dérivées de deux barbes successives sont unies entre elles par de petits crochets ou barbicelles.

Les plumes sont soumises à un renouvellement périodique: c'est la mue.

Technique de dissection

- Anesthésier l'animal, puis l'épingler dos contre le liège,

- humecter et enlever les plumes du cou et du ventre,

- soulever et inciser la peau suivant une ligne médio ventrale allant du cloaque à la base du bec; puis suivant deux lignes perpendiculaires au niveau des ailes et des pattes.

- détacher les muscles pectoraux du bréchet et du sternum,

- enlever le sternum en découpant les côtes tout en faisant attention aux organes sous-jacents,

- mettre à nu le coeur, enlever le péricarde,

- remplir la seringue de produit d'injection (bichromate de potassium), introduire l'aiguille dans le ventricule gauche en poussant l'injection tout doucement.

MORPHOLOGIE INTERNE

1°. L'appareil digestif

Le tube digestif débute par la bouche à laquelle fait suite l'oesophage qui présente en son milieu un sac dilatable, le jabot, puis l'estomac formé de deux parties:

- le ventricule succenturié (portion glandulaire), estomac chimique.

- le gésier ( portion masticatrice ), estomac broyeur.

L'intestin, contourné est en relation dans sa partie moyenne avec le vestige du sac vitellin par le diverticule de Meckel. Il porte au voisinage du rectum, deux caecums assez courts. Le rectum débouche dans le cloaque par l'orifice anal.

Le foie est volumineux, muni d'une vésicule biliaire. Il présente deux canaux cholédoques qui aboutissent dans l'anse duodénale.

Le pancréas allongé, situé dans l'anse duodénale, déverse son produit d'excrétion par trois canaux dans le duodénum.

2°. L'appareil excréteur

Comprend deux reins (Métanéphros ) allongés et trilobés. Ils sont enchâssés dans le bassin. Chaque rein surmonté d'une capsule surrénale. Les uretères se détachent du lobe rénal moyen et débouchent directement et séparément dans le cloaque. Il n'y a pas de vessie urinaire.

3°. L' appareil génital

La femelle: l'ovaire droit régresse, il reste un ovaire gauche unique. L'oviducte gauche ou canal de Müller débute par un large pavillon qui reçoit les ovules mûrs puis s'ouvre dans le cloaque par un orifice génital femelle. L'oviducte droit est atrophié.

Le mâle: il y’a deux testicules ovoïdes blanchâtres situés au niveau de la partie ventrale et antérieure des reins. De chaque testicule part un canal déférent ou canal de Wolff. Ces deux canaux débouchent dans le cloaque par deux orifices génitaux qui sont situés un peu en arrière des orifices urinaires. La portion terminale du canal déférent est dilatée en vésicule séminale.

4°. L'appareil circulatoire

Le coeur est volumineux a quatre cavités: deux oreillettes et deux ventricules. La séparation entre le sang artériel et veineux est intégrale.

La partie droite est veineuse, la partie gauche est artérielle.

Le système artériel:

Du ventricule droit part le tronc pulmonaire qui se divise en deux artères pulmonaires droite et gauche.

Du ventricule gauche part:

- une crosse aortique dirigée vers la droite donnant immédiatement naissance aux troncs brachio-céphaliques droit et gauche qui paraissent sortir directement du coeur et non de l'aorte. Ces troncs brachio-céphaliques sont destinés à irriguer la tête et les ailes.

Chaque tronc brachio-céphalique donne:

                - une artère carotide commune droite et gauche, vers la tête.

                - une artère sous-clavière qui donne naissance

                               - une artère axillaire droite et gauche, chacune se divise en artère cubitale et radiale.

                               - une artère pectorale vers la poitrine.

                               - une artère oesophagienne vers l'oesophage et le jabot.

                               - une artère scapulaire ( vers l'épaule)

La crosse aortique s'incurve dorsalement en donnant l'aorte qui irrigue les organes du corps.

L'aorte donne:

1°. Un tronc coeliaque qui émet:

- une artère gastrique antérieure vers le ventricule succenturié,

- une artère splénique ( vers la rate ),

- une artère hépatique,

- une artère gastrique postérieure vers le gésier,

- une artère pancréatique.

- une artère vers le duodénum.

2°. Une artère mésentérique antérieure vers l'intestin grêle, les caecums et le sac vitellin.

3°. Deux artères génitales, droite et gauche

4°.

- Deux artères rénales antérieures (Rl),vers les lobes antérieurs des reins.

- Deux artères rénales moyennes (R2), se continuent dans la partie externe du fémur pour donner l'artère fémorale antérieure et l'artère de la paroi abdominale.

- Deux artères rénales postérieures (R3), irriguent la partie postérieure du rein et se continuent dans les membres postérieurs, donnant les artères iliaques ou artères sciatiques qui au niveau du genou se bifurquent en artères tibiale et péronière.

. Une artère mésentérique postérieure, irrigue le rectum et les caecums.

. Deux artères hypogastriques, vers le rectum et la bourse de Fabricius.

7°. Une artère coccygienne ou caudale.

Le système veineux :

Le sang qui a irrigué tout le corps retourne au coeur par le système veineux et aboutit aux oreillettes.

L'oreillette droite reçoit le sang des trois veines caves: une veine cave inférieure (membres inférieurs, reins et foie) et deux veines caves supérieures (tête et cou).

L'oreillette gauche reçoit le sang des veines pulmonaires.